LPO Nord

LPO Nord

Cette page n'est plus mise à jour. Vous pouvez désormais nous suivre sur https://nord.lpo.fr !

Des milans royaux retrouvés morts dans l'Avesnois !

Article de presse de la Voix du Nord du 2 novembre 2018 ⬇️

"Ferrière-la-Petite - Quatre faucons* ont été retrouvés morts. Trois au pied d’un arbre, un autre dans un champs.

Avec sa longue queue, ses ailes tachetées et sa façon bien particulière de voler sur place, le faucon crécerelle est facilement reconnaissable. Petit rapace de la taille d’un pigeon, il fait partie des espèces protégées. Pourtant, quatre faucons crécerelles ont été retrouvés morts ce jeudi, en début d’après-midi, par un habitant en promenade. « J’étais sur la route qui mène de Ferrière-la-Petite à Ferrière-la-Grande, raconte Christophe Radouan. Quand je les ai vus, là, étalés par terre. Trois étaient sous un arbre, un quatrième se trouvait dans un champ, trois mètres derrière. »
Le Ferriérois peine à dissimuler sa colère. Et sa tristesse. « Ce sont des oiseaux superbes. Les voir au sol sans vie, comme ça… Ça fait franchement mal au cœur. Surtout lorsque l’on sait que ce sont des animaux protégés. » Le lendemain, il décide de contacter l’ONCFS (Office national de la chasse et de la faune sauvage) basé à Locquignol. « Je suis retourné sur place ce vendredi et les faucons étaient toujours là. » De son côté, l’ONCFS prend le signalement très au sérieux. « Des agents ont immédiatement été envoyés afin de faire un premier constat. »

Victimes de la chasse ?
En parallèle, Christophe Radouan prend également contact avec l’association Anymal, lancée en 2017 par le vidéaste et activiste Rémi Gaillard et qui œuvre pour la défense et la protection des animaux. « Ce qui s’est passé, ce n’est pas normal. Il faut qu’un maximum de gens soient au courant. »
Ne reste plus, désormais, qu’à attendre les résultats de l’ONCFS. Les oiseaux ont-ils été empoisonnés ? Sont-ils morts de façon naturelle ? Ou ont-ils été abattus, comme le soupçonne le Ferriérois ? « Pour moi, ce sont les chasseurs. Il n’y a qu’à voir le corps de l’un d’eux, qui se trouvait au pied de l’arbre. Ses ailes étaient grandes ouvertes ! Et un autre se trouvait dans un champ, pourtant inaccessible à pied ! » Peut-on imaginer que les petits rapaces aient été déplacés après leur mort ? « Je n’ai pas vu de balles ni de traces de sang près des cadavres. Mais j’ai du mal à croire en cette hypothèse, ça n’a pas de sens. » En attendant le rapport des agents de l’ONCFS, le mystère reste entier."

*Il s'agit d'après les photographies de milans royaux et d'une Buse variable.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Canciani 06/11/2018 20:41

Si je dis bien si il s agit de victime de la chasse il faudra agir
Il faut que la peur change de camps

Lpo Nord 08/11/2018 16:17

Bonjour
Nous sommes en train de déterminer les causes de la mort "plombs, poison etc..) pour cela a une autopsie.